Généalogie et histoires en Dauphiné - Le Blog

Boutlélis, 1854


Jean-Baptiste Durand était né à Bilieu (Isère) le 8 juin 1829. Il avait accompagné son père lors d'un voyage en Algérie, à Oran, où ils étaient négociants.

En 1854, il fit une demande auprès du ministre de la Guerre pour obtenir des terres au village de Boutlélis.


“ Oran, le 27 juillet 1854,
Monsieur le Ministre de la Guerre.

Monsieur le Ministre,
   J'ai l'honneur de m'adresser à vous à l'effet d'obtenir à Boutlélis (province d'Oran, Algérie) une concession de 20 hectares de terrains, dans laquelle je me propose d'employer les 5000 francs, fruits de mes économies, que j'ai en portefeuille.
   Quoique non marié, mais attendant cette concession pour réaliser cet hymen, j'ose espérer en vous, Monsieur le Ministre, et me plais à croire que bientôt par la voie de la préfecture, je recevrai votre adhésion complète à une demande aussi digne.
   Vous trouverez ci-joint les pièces à l'appui.
   Daignez croire aux sentiments bien dévoués de votre serviteur.
Durand.

Durand Jean-Baptiste, place des Carrières, Oran. ”

Voici la réponse qu'il reçut de la préfecture quelques mois plus tard :


Oran, le 4 septembre 1854,

à Monsieur Durand Jean-Baptiste, rue Napoléon, à Oran.

Monsieur,
   J'ai l'honneur de vous informer que M. le Ministre de la Guerre vient de me renvoyer la demande de concession à Boutlélis que vous lui avez adressé.
   J'ai le regret de vous informer que par suite des nombreuses concessions accordées depuis peu à Boutlélis, il ne m'est plus possible de vous accorder une maison dans ce centre.
   Si au moyen de vos ressources et par suite de vos projets d'exploitation vous avez l'intention de créer à Boutlélis une exploitation isolée, veuillez m'en informer. Il sera possible alors de vous concéder des terres sur lesquelles vous pourrez construire une ferme.
   J'attends votre réponse pour informer le Ministre de la suite qui pourra être donnée à votre affaire. 


Source : archives nationales d'Outre-Mer (correspondances du ministre de la Guerre).

Pour suivre l'histoire de la famille Durand en Algérie, vous pouvez consulter le libellé #durandalgérie.

Partager :

1 commentaire:

  1. Toujours aussi émouvantes ces lettres. Bonne suite de challenge !

    RépondreSupprimer

Articles populaires